Rencontre avec Bruno Solo

Rencontre avec Bruno Solo

Bonjour Bruno, merci d’être avec nous aujourd’hui. Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Bruno Solo, c’est facile de s’appeler « Solo » quand on est bien entouré et je veux croire que je le suis. Je suis comédien par choix et par passion, parce que l’idée de transmettre et de continuer à apprendre est la chose la plus formidable que m’a appris la vie. Je préfère continuer à apprendre que faire semblant de savoir.

 

Avais-tu un rêve professionnel ?

Alors, aussi loin que mes souvenirs remontent, je crois que j’ai toujours eu envie de me mettre en scène, il doit y avoir quelque chose qui est de l’ordre de la mégalomanie incontrôlée chez moi ! Petit, je me suis dit « tiens je fais rire ma petite soeur, je fais rire mes parents de temps en temps (pas toujours), je fais rire mes camarades de classe. Et tout d’un coup, cette prétention immense qui s’empare de moi de me dire et si je faisais rire des gens que je ne connais pas » ?

Comment as-tu connu l’Association Petits Princes ?

J’ai connu l’Association Petits Princes parce que j’ai été sollicité sur un tournage par Marie-Luce et j’ai trouvé que l’idée était fabuleuse, alors j’ai accepté et j’ai fait venir un enfant sur un tournage. Après ça m’a semblé évident de continuer chaque fois que je le pouvais même si parfois certains sujets de tournage sont sensibles.

 

Et toi qui as rencontré des enfants malades, qu’est-ce que tu retiens de ces rencontres ?

C’est qu’elles sont toutes singulières, il n’y a pas deux fois la même rencontre, c’est ça que j’aime moi dans la vie, avoir toujours le sentiment que chaque rencontre est différente. Avec l’Association Petits Princes, je suis toujours impatient et presque avide de savoir à qui je vais avoir affaire. De ces enfants il se dégage souvent une force. La force de l’instant présent, de ce qu’ils vivent au moment où ils le vivent. Je suis toujours fasciné, bouleversé par la vitalité qui ressort de ces rencontres.

 

Quel est ton jeu préféré ?

En ce moment je joue en famille aux « Aventuriers du rail ». C’est un jeu de stratégie, j’adore.

 

Quels sont tes trois mots préférés ?

Curiosité : tant qu’on est curieux, on est vivant !

Minestrone : ce mot me fait voyager, j’aime sa sonorité, c’est toute l’Italie…

Innocence : c’est un mot que j’aime beaucoup, préserver l’innocence permet de garder son intégrité.

 

Et quel est ton objet fétiche ?

Mon objet qui devient fétiche, ce sont mes lunettes. Sans mes lunettes je ne vois pas bien le monde et en voyant moins bien le monde, je me perds…

Partager sur :