Aller au contenu principal
Des clowns à l'Hôpital du Kremlin-Bicêtre (94)

Des clowns à l'Hôpital du Kremlin-Bicêtre (94)

16 août 2021

Les équipes de deux services de pédiatrie de l’Hôpital du Kremlin-Bicêtre (94), partagent une fois par semaine, toute une journée, les facéties d’une troupe de clowns.

Pétula Strass et Véronique Fleur de Douche de l’association « Nez à Nez », proposent jeux, chants, tours de magie, voyages imaginaires et invitent les familles à participer à leurs jeux burlesques. Ces activités, soutenues financièrement par l’Association Petits Princes, sont élaborées en partenariat avec les soignants. Elles apportent évasion et joie et permettent à l’enfant de conserver cette part de rire et d’imaginaire tellement nécessaire.

Chaque atelier est systématiquement précédé d’un « brief » avec l’équipe qui indique aux artistes les enfants à visiter en donnant quelques informations sur leur situation. Ainsi, la troupe adapte son intervention de façon très personnalisée auprès de chaque petit patient. Elles démarrent leur séance par le même rituel : une parade joyeuse dans les longs couloirs durant laquelle elles entraînent parents, enfants et soignants.

Les ateliers se déroulent en binôme, car le jeu des comédiennes s’appuie sur l’interactivité : jeux de cache-cache, de rôle, chansons douces, relaxation, parodie de séance de gymnastique, saynètes improvisées à la demande, petits contes. Le talent des comédiennes nous entraîne très vite dans leur univers. Elles savent capter les messages non-verbaux : une porte qui s’ouvre doucement est une invitation à entrer, un repli dans les bras de la maman une crainte ou de la timidité et une grimace, une invitation au jeu.

À l’issue des séances, les comédiennes font un retour sur le déroulé des ateliers : réactions des enfants et des parents, les échanges verbaux. Elles sentent être parfois « un relai » entre les familles et l’équipe soignante. Il s’établit également une véritable relation de confiance entre les soignants et les clowns comme avec la mise au point de code permettant aux soignants de demander par exemple aux clowns de sortir de la chambre, « je crois que le Père Noël veut te parler au téléphone ».

La cadre de santé du service chirurgie infantile évoque l’impact très positif du travail des comédiennes sur les enfants et son équipe.

  • Des clowns à l'Hôpital du Kremlin-Bicêtre (94)
  • Des clowns à l'Hôpital du Kremlin-Bicêtre (94)
  • Des clowns à l'Hôpital du Kremlin-Bicêtre (94)
  • Des clowns à l'Hôpital du Kremlin-Bicêtre (94)
Partager sur :